La moyenne d’âge se situe vers 65 ans mais ce cancer peut apparaître chez des femmes plus jeunes. Dans 1 cas sur 10, il y a dans notre famille, une femme (mère, sœur, tante) qui a eu un cancer de l’ovaire ou du sein, voire un autre type de cancer. On peut alors rechercher la mutation de certains gènes (BRCA1, BRCA2) qui, lorsqu’ils ont muté, favorisent la survenue du cancer. Mais, pas de panique ! un test génétique positif ne signifie pas que l’on a un cancer ou que l’on en aura forcément un. Il faudra juste veiller à être suivie et effectuer des tests de dépistage plus régulièrement.

Les causes du cancer de l’ovaire sont mal connues mais certains facteurs favorisants ou protecteurs ont été identifiés. Le tabagisme, un traitement pour une infertilité, une ménopause tardive, un traitement de la ménopause, une puberté précoce, un environnement avec de l’amiante, un ancien usage de talc, l’obésité, l’endométriose, le syndrome de Lynch (maladie génétique rare) augmenteraient le risque de développer un cancer.

En revanche, les grossesses multiples (même non achevées), l’allaitement, la prise, même ancienne, d’une contraception orale (pilule) auraient un effet protecteur.

Est-ce-que je suis à risque pour le cancer de l’ovaire ?

Commenter