Dès qu’il y a une suspicion, il faut tout de suite réaliser des examens pour savoir s’il y a un cancer ou non.

Un examen gynécologique peut être réalisé ainsi qu’une échographie vaginale, en particulier sur un kyste douteux. De plus, on peut aussi faire une IRM avec injection d’un produit qui fera ressortir les vaisseaux sanguins d’une tumeur et une prise de sang pour doser les marqueurs (CA 125, CA 19.9 qui sont augmentés en cas de cancer de l’ovaire), voire d’autres marqueurs, surtout si l’on est âgée de moins de 40 ans.

Comment savoir si j’ai un cancer de l’ovaire ?

Commenter